Où sont les femmes

Où sont les femmes

Publié le
27 janvier 2023

Musique associée

Macy Gray / Bang Bang.

© Iron Dames

J’en entend un au fond qui demande si cette question a un rapport avec les 24 heures du Mans !
Oui, absolument. Je me demandais ce que fait la moitié de la population pendant le Mans.
Vous me direz que l’on trouve des femmes dans l’organisation de l’évènement, travaillant dans tout ce qui autour du circuit (boutiques et autres), au sein des écuries de course, parmi les journalistes et aussi les spectateurs. Peut-être que l’endroit où l’on se rapproche le plus de la parité est justement parmi les spectateurs.

Mais ma question est : où sont les femmes sur la piste, dans les autos !

On pense souvent que le sport auto n’est qu’un sport d’hommes et qu’il y a principalement des hommes qui s’y intéressent.
Le premier équipage féminin inscrit aux 24 heures du Mans l’est en 1930. Marguerite MAREUSE et Odette SIKO finissent 7èmes. En 1932, Madame SIKO finit à la quatrième place au général et reste le meilleur résultat féminin.
En 1935 dix femmes prennent le départ, ce sera la plus grande participation féminine.
En 1971, Marie-Claude BEAUMONT commence une série de six participations.
En 1974, Yvette FONTAINE remporte la catégorie prototypes 2 litres. En 1981, Annie-Charlotte VERNEY se classe 6ème au général…
En 2011 Vanina ICKX, la fille de Jacky termine à la septième place.
Depuis 2019, des équipages 100% féminin courent en LMGTE am ou en LMP2.

Donc depuis le début de l’épreuve, 63 femmes ont participé dont 27 équipages entièrement féminins.

Ce n’est pas anecdotique, même si cela ne représente pas la parité.
Finalement pourquoi aussi peu de femmes font de la compétition automobile ?
Les avantages présumés des hommes peuvent être compensés par ceux des femmes.
L’endurance pour compenser la force, sagesse pour ne pas être victime de la fougue et la précipitation…
Beaucoup de femmes ont prouvé qu’elles pouvaient avoir des métiers ou passions que l’on pensait réservés exclusivement aux hommes (pilote de chasse, marin de courses en solitaire, astronaute, alpiniste…).
N’oublions pas que certaines femmes ont marqué la course automobile à haut niveau.
Je pense bien sûr à Michelle MOUTON qui a été vice-championne du monde en 1982. Elle excellait au volant de Groupe B, qui étaient qualifiées de voitures d’hommes !
Sabine SCHMITZ, qui détient bon nombre de records : de vitesse et de nombre de tours du Nürburgring. Elle est aussi la seule femme à avoir gagné les 24 heures du Nürburgring, mais aussi une course de 24 heures. Son surnom de la Reine du Ring n’est pas usurpé.

Quelques femmes se sont essayées en Formule 1.

Des constructeurs comme Citroën ou Fiat ont cré des Challenges en Rallye avec des classements féminins. Le Rallye des Gazelles fait le plein tous les ans d’équipages féminins prêts à dévorer les dunes de sable.

Est-ce que la cause de ce déséquilibre numéraire n’est pas simplement dû à un problème de mentalité. Le monde de la course automobile a tout de même la réputation d’être un milieu macho, l’accueil des femmes ne doit pas vraiment être naturel.
Mais est-ce que chacun n’a pas une part de responsabilité ? Sans doute une fille ou femme ne pense pas immédiatement à pratiquer le sport auto (c’est moins clivant de faire du tennis) et se dissuade d’un tel choix. Son entourage encourage-t-il à suivre cette voie ? Que ce soit pour une pratique amateure ou professionnelle ? J’en doute.
Malheureusement, j’en prend ma part de responsabilité, ma fille ainée, a arrêtée de conduire le jour de l’obtention de son permis. Cela complique pour piloter !

 

Voilà, voilà …

 

Lionel.

ça vous a plu ?

pour recevoir mes prochains articles... inscrivez-vous !
Publié par Philo dans Plat
Il va bien falloir…

Il va bien falloir…

Publié le
20 janvier 2023

Musique associée

Etienne Daho / Le premier jour du reste de votre vie.

Il va bien falloir que je vous l’avoue, en fait, je ne suis pas du tout un spécialiste des 24 heures du Mans !

Mon amour de l’automobile m’a été transmis de façon naturelle par mon père qui aimait conduire et, de manière générale la compétition. Donc, vivant pendant les trente glorieuses, il est normal qu’il ait aimé le 24 heures. Petit, je me souviens que la petite télévision portable servait occasionnellement le mercredi soir pour regarder le cirque, mais systématiquement, une fois par an tout le week-end pour les 24 heures.
Cela générait forcément des discutions et des souvenirs ancrés en mémoire.

Je me souviens, par exemple, que la seule fois où j’ai pu répondre à une question collective du professeur de mathématique en classe, c’était à l‘issue d’un exercice qui utilisait comme suite de nombre l’évolution des vitesses moyennes aux 24 heures en fonction des années. Le professeur demanda pourquoi les moyennes avaient baissées en 1970 et il fut très surpris que je puisse lui répondre que c’était à cause du changement de règlementation qui imposait une diminution de la cylindrée maximale. Mes camarades furent aussi très surpris : j’étais capable de parler.

Je suis très peu allé aux 24 H.

Je suis allé au Mans pour la première fois en 1990, année de la victoire de la Jaguar Silkcut.
Bien entendu, je suis allé au Mans pour assister au Mans Classic ou LM Story, visiter le musée, et rouler sur le circuit Bugatti. Je ne refuse jamais l’occasion d’user mes pneus sur le Bugatti.
Mais, il faut bien l’avouer, je ne suis pas un grand historien des 24 heures. 

Malgré cela, je vais me documenter sur les différents thèmes que je vous ai promis pour vous faire passer une année de centenaire la plus enrichissante possible.

Et vous ? Quelle expérience du Mans avez-vous ? Est-ce que pour vous aussi, votre première fois fut le ‘premier jour du reste de votre vie’ ?

 

Voilà, voilà …

 

Lionel.

ça vous a plu ?

pour recevoir mes prochains articles... inscrivez-vous !
Publié par Philo dans Plat
C’est malin !

C’est malin !

Publié le
13 janvier 2023

Musique associée

One / Johnny Cash.

Depuis 1906, des courses automobiles étaient organisées dans la Sarthe, non loin du Mans. Ces courses avaient été créées pour “concurrencer” la coupe Gordon Bennett (la première course automobile au monde) défavorable aux voitures Françaises.
Puis avec le soutien de l’ACF (Automobile Club de France), des Grands Prix ont été organisés dans la banlieue du Mans par l’ACO (Automobile Club de l’Ouest) entre 1911 et 1922 avec une interruption pendant la guerre.
Georges DURAND, alors secrétaire général, veut un destin plus grand pour le circuit créé. Il décide d’organiser avec Charle FAROUX directeur de “la vie automobile” et Emile COQUILLE, responsable pour la France de la société Rudge-Whitworth fabriquant de roues pour voitures sportives et de course, une course qui aura une dimension internationale.
Des courses de 24 heures existaient déjà aux Etats-Unis, mais les organisations laissaient à désirer.
Ils décidèrent de créer une course d’endurance de 24 heures avec une organisation irréprochable avec comme but ultime la promotion de l’automobile, le développement des techniques de l’automobile, de la route et de la sécurité.
La première édition aura lieu le 26 et 27 mai 1923 et s’appelle “Grand prix d’endurance de 24 heures”.

Vous me direz que si l’on fête le centenaire des 24 Heures du Mans, il y a eu 100 éditions depuis ?

Eh bien non, des éditions ont dû être annulées :
La première en 1936 à causes des grèves, le pays n’était plus ravitaillé entre autres en essence, ce qui aurait posé un problème pour le déplacement des écuries, des spectateurs mais aussi pour les voitures de courses.

Entre 1940 et 1948, les courses ont été suspendues à cause de la guerre et la reconstruction.

Donc 10 éditions ont été annulées. C’est malin, cela permettra de faire un deuxième grand anniversaire pour l’édition 100 des 24 heures.
Si vous n’avez pas encore acheté vos places pour cette année, vous pourrez le faire pour la centième édition (oui, désolé, mais toutes les places sont déjà vendues pour la course de cette année. Il doit rester des places pour des essais pendant la semaine précédant la course).

Mais ne soyez pas inquiet, je vous raconterais et peut-être que je vous ferais des photos.

Voilà, voilà …
Lionel

ça vous a plu ?

pour recevoir mes prochains articles... inscrivez-vous !
Publié par Philo dans Plat
Rien comme prévu

Rien comme prévu

Publié le
6 janvier 2023

Musique associée

Anthony and the Johnsons / Knockin’ On Heaven’s Door.

Rien comme prévu

Avant d’oublier et de passer à autre chose, je voudrais vous souhaiter une très bonne année. Qu’elle vous accompagne avec une grosse dose de bonheur au volant, des manifestations et rencontres à vous donner plein d’étoiles dans les yeux et la tête et surtout une très bonne santé pour votre ou vos voitures. Il parait que c’est important la santé de ses voitures, … pour sa propre santé.

Donc, vous auriez pu penser que je vous parlerais, comme promis, du Mans, et bien non.
J’aurais aussi pu finir de vous parler de l’immatriculation en France des voitures en 2035, et bien non.
Je voulais juste faire un petit aparté pour remercier une personne qui donnait la pêche en faisant des vidéos pour nous faire rêver.
C’est pas un métier ça, faire des vidéos pour faire rêver ! Eh bien si. Il y a des personnes qui arrivent à transformer leur vie en jeux et essayent de partager leurs jeux.
Il donnait l’impression d’être toujours heureux et prendre la vie à la rigolade. Même si manifestement il avait du mal dans sa conduite à garder le cap et réussissait systématiquement à “enfumer” ses spectateurs.
Je garderai cette image souriante de Ken Block, qui n’a peut-être pas eu une carrière en rallye extraordinaire (ce sont les jaloux qui disent cela), mais qui a très bien su s’organiser pour que sa vie soit une bouffonnerie et en vivre chaque seconde.
Ses vidéos, extrêmement professionnelles lui permettait de jouer dans des endroits qui sortent de l’ordinaire. Ses qualités et son pouvoir de communication ont été utilisés par des gens très sérieux comme Ford et Audi avec qui il a eu des contrats.
Je vous joins la vidéo du gymkhana qu’il a enregistré à Montlhéry en 2010.

Je comprends parfaitement que l’on puisse ne pas aimer ce style de réalisations, mais le personnage était comme cela. Son accident mortel avec une motoneige, le 2 janvier, n’est qu’une fin “logique” pour un artiste comme lui. Il souhaitait certainement partir les bottes aux pieds. Des DC shoes, bien entendu (il a été le cofondateur de la marque).
Monsieur Block, merci pour vos réalisations, merci pour vos sourires.
Peut-être que votre devise était la phrase de Paulo COELHO : “Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayez la routine, elle est mortelle”.
Puisque les mauvaises nouvelles arrivent souvent en rafales, je viens d’apprendre la mort de Michel FERTE des suites d’une longue maladie. Mon petit cœur de Normand est attristé par le départ de ce Falaisien qui a, entre autre, couru 13 fois au Mans avec une seconde place en 1991 au volant d’une Jaguar XJR 12. Il était une fierté pour tout amateur de sport auto dans la région.  
L’année commence avec du monde qui toque à la porte du paradis (knockin’ on heaven’s door).
Voilà, voilà …
Lionel

ça vous a plu ?

pour recevoir mes prochains articles... inscrivez-vous !
Publié par Philo dans Plat
Un petit peu de précision, s’il vous plait

Un petit peu de précision, s’il vous plait

Publié le
9 décembre 2022

Musique associée

Alain Bashung / La nuit je mens.

Un petit peu de précision, s’il vous plait !

Moteur voiture thermique

©LV

L’autre jour, je me posais une question concernant l’interdiction d’immatriculation des voitures thermiques à partir de 2035. Je n’avais pas bien capté si la loi ne concernait que les voitures neuves ou toutes les immatriculations (neuves et d’occasion).

Je décide donc de faire une petite recherche sur Internet.

Première surprise, le premier site que je consulte ne parle pas du tout de neuf ou d’occasion. Manifestement la personne qui a écrit l’article ne pouvait pas imaginer que l’on puisse rouler avec une voiture ayant appartenu à quelqu’un d’autre avant.
Je suppose aussi qu’il n’imagine pas vivre en dehors de Paris (intramuros, bien entendu).
Je comprends que le journaliste ne se pose pas la question, ou, plus exactement, il ne répond pas à certaines questions : pourra t-on importer des voitures thermiques 

  • d’un autre pays de la communauté Européenne
  • d’un pays en dehors de la communauté Européenne (Suisse, Grande Bretagne, Asie, Etats Unis, Canada …) ?
  • Qu’en est-il des voitures d’occasion importées (ne venant pas de l’UE) ?
  • Est-ce qu’il y aura quelque chose de spécial pour les Anciennes ?
  • Est-ce que l’on pourra rouler en France avec une voiture immatriculée dans un pays autorisant les voitures thermiques ?

Je n’ai pas eu de réponse franche concernant les voitures hybrides et qu’en sera-t-il des voitures roulant à l’éthanol.

Bigre, il y a plus de questions que de réponses !

Bon, je suis d’accord avec vous, combien de fois vous est-il arrivé de poser une question, un peu technique… et là,… vous vous retrouvez dans une dimension dont vous n’imaginiez pas l’existence ! Il en est de même parfois en questionnant certains mécaniciens” ou amis, qui répondent alors avec une grande certitude sur des sujets qu’ils ne maîtrisent pas !

Un peu de précision, d’honnêteté… de sérieux quoi !

N’oublions pas que beaucoup appliquent à la lettre la loi de la confiture : moins on en a, plus on l’étale”. Alors qu’il faudrait appliquer la loi du parachute : si tu n’en as pas, tu t’écrases.

Donc je préfère en rester là.

 

Voilà, voilà …

 

Lionel. 

ça vous a plu ?

pour recevoir mes prochains articles... inscrivez-vous !
Publié par Philo dans Plat
100 ans du mans en 2023

100 ans du mans en 2023

Publié le
2 décembre 2022

Musique associée

David Bowie / Heros.

Calendrier de l’Avent et de l’après

Nous y voilà, nous venons de rentrer dans le mois de décembre et nous allons pouvoir préparer les fêtes de fin d’année.
Certaines personnes disent que c’est le mois le plus beau de l’année… grace aux fêtes et aux préparatifs.
C’est aussi le moment de faire le point sur l’année écoulée et le moment de planifier et préparer l’année qui arrive.
Pour ce qui me concerne, plus exactement pour ce qui nous concerne, j’ai décidé d’utiliser un évènement automobile important pour guider toute l’année 2023.

L’année 2023 sera l’année anniversaire des 100 ans des 24 heures du Mans

Je vais donc utiliser cet anniversaire pour vous parler : 

  • de l’histoire du Mans,
  • des courses,
  • des pilotes,
  • des écuries et voitures ayant eu une importance,
  • des innovations techniques testées pendant les courses
  • mais aussi l’influence de la course sur la région, la France et la renommée dans le Monde.

Tout cela pendant les 12 mois de 2023.

Bien entendu, je me rendrai au 24 heures du Mans pendant le week-end du 10 et 11 juin, mais aussi au Mans Classic le week-end du premier et 2 juillet.
J’espère pouvoir vous y croiser ou vous rencontrer.

Vous n’avez plus qu’à noter les dates et planifier vos week-end, les billetteries sont ouvertes :

 

Tous les billets - Billetterie | 24 Heures du Mans 2023 (24h-lemans.com)

Billets & Packages - Le Mans Classic

 

Voilà, voilà …

 

Lionel. 

ça vous a plu ?

pour recevoir mes prochains articles... inscrivez-vous !
Publié par Philo dans Plat
Ventes aux enchères

Ventes aux enchères

Publié le
25 novembre 2022

Musique associée

Emel / The man who sold the world.

Ventes aux enchères de voitures

Vous voulez acheter ou vendre une voiture ? Vous avez une foultitude de possibilités.
Bien entendu, vous avez les professionnels, les petites annonces, les affiches sur une vitre, le bouche à oreilles … et vous avez aussi les ventes aux enchères.

Pour pouvoir acheter ou vendre avec ce moyen, vous avez absolument besoin de connaitre les règles, avantages et inconvénients.

Les voitures mises en vente sont visibles avant la vente pendant une période précise. Elles ont en général un contrôle technique sauf incapacité de le passer. Sur le lieu d’exposition, vous pouvez les voir, les ouvrir, les caresser, les renifler et, en général, les démarrer en présence d’une personne de l’organisation de la vente mais vous ne pouvez pas les essayer.
Une description de la voiture est faite dans le catalogue de vente et en général la voiture, si elle est roulante, a été essayée par la personne chargée de la constitution de la liste des voitures à vendre. Il s’agit du commissaire-priseur ou de l’un de ses assistants.
Le vendeur de la voiture peut, s’il le veut, mettre un prix de réserve. C’est à dire un prix en dessous duquel il ne veut pas vendre sa voiture.
Les commissaires-priseurs préfèrent mettre un prix de début d’enchère pour protéger un prix minimum pour la vente plutôt qu’un prix de réserve. Vous comprendrez mieux pourquoi plus loin dans l’explication des frais.

Qui est responsable ?

Je ne sais pas pour quelle raison légale exacte, le propriétaire de la voiture, si elle est vendue n’est pas responsable de la vente et donc des conséquences et anomalies possibles de la voiture. Le commissaire-priseur est “responsable” à sa place, mais avec une sorte de responsabilité limitée. Pour aller droit au but, l’acheteur est responsable de son achat et ne peut pas invoquer la responsabilité du vendeur ou de la société de vente aux enchères en cas de problème après la vente condition que la description de l’objet corresponde bien à l’objet à vendre).
Le risque pour l’acheteur est d’acheter une voiture avec des défauts cachés sans possibilité de recours. Certains vendeurs malhonnêtes, profitent de ce fait pour vendre des voitures à problème et savent, qu’en général il n’y a pas de conséquences pour eux.

Les frais

Lors d’une vente aux enchères, en cas de vente, il y a des frais à payer à l’étude du commissaire-priseur. Ces frais sont toujours stipulés au début de la vente, ils sont en général de 20% pour l’acheteur et de 10%pour le vendeur si le prix dépasse le prix de réserve.
Vous me rétorquerez que la voiture ne peut pas être vendue sous le prix de réserve !
Oui, mais non, certains commissaires-priseurs peuvent décider de vendre sous le prix de réserve en “perdant” la commission du vendeur. 

Exemple :
Vous êtes vendeur et vous avez mis un prix de réserve à 100. Si la voiture est vendue à 100, vous devez 10 au commissaire-priseur, vous aurez donc que 90 dans votre poche. Le commissaire-priseur peut donc décider d’accepter une offre entre 90 et 100, par exemple 95. Il payera alors le vendeur 90 ou 95, à son bon vouloir.
Attention, l’acheteur paye 20% dans tous les cas.
Cela permet à l’étude de toucher malgré tout les frais de l’acheteur et de vendre une voiture.

Quel est l’intérêt de vendre ou d’acheter aux enchères ?

Le vendeur se dit qu’il peut vendre sa voiture plus chère, car des enchérisseurs peuvent s’emballer et dépasser la valeur de la voiture. Oui, mais finalement, c’est très rare.

L’acheteur peut se dire qu’avec un peu de chance, il n’y aura pas beaucoup de personnes intéressées par cette voiture et qu’il pourra l’avoir pour pas cher. Oui, mais finalement c’est souvent faux. Les études font suffisamment de publicité pour que les acheteurs potentiels soient présents physiquement ou au téléphone ou sur Internet.

Vente aux enchères à Cresseveuille - 9 octobre 2022

©LV - Vente aux enchères à Cresseveuille - 9 octobre 2022

Donc, c’est intéressant quand vous voulez vendre une voiture difficile à vendre et que vous acceptez de la céder en dessous de vos espoirs.
C’est intéressant aussi quand vous avez une voiture exceptionnelle. Je veux dire par là quasiment unique. Une voiture qui a couru au Mans, qui a un palmarès, qui a appartenu à une personne connue, ou produite à très peu d’exemplaires. Vous avez au fond de votre garage une Ferrari 250 GTO, vous voulez la vendre, mais ne savez pas très bien à combien. Vendez là aux enchères (lors d’une grande vente d’un “gros” vendeur.
Vous voulez acheter une voiture simple qui sera vendue lors d’une vente avec des lots plus importants. Elle n’est pas tout à fait dans le style des autres voitures. Vous avez peut-être la chance de l’obtenir pour pas trop cher. En début de vente, est proposé une R11 Turbo alors que les voitures qui suivent sont des Jaguar Ferrari, Bentley ? Peut-être que vous pourrez repartir avec pour pas trop cher.

Au final, une vente aux enchères c’est intéressant pour qui ?

Vous me direz : pour le commissaire-priseur. Ok, mais sinon pour les acheteurs et les vendeurs … Vous ne le saurez jamais… d’avance.
Est-ce encore possible de faire des affaires ? Oui, mais vous ne le savez pas d’avance non plus.
Enfin, si la vente propose beaucoup des voitures de prestige, n’espérez pas acheter à la moitié de son prix une voiture recherchée.
Si vous vendez une belle 203, n’espérez pas en tirer le prix d’une Ferrari.

Le kif !

Dernier point, le fait de vendre ou d’acheter aux enchères permet de vivre des sensations. La vitesse d’exécution et la pression de la vente vous provoque des décharges d’adrénaline. Certains acheteurs aiment ce combat (avec le risque de s’emballer).
Pour les personnes présentes, il y a une part de spectacle dans une vente aux enchères. Certains commissaires-priseurs sont réputés pour l’ambiance qu’ils mettent. 

International Autojumble Beaulieu 2022

©LV - International Autojumble Beaulieu 2022


Malheureusement, souvent, les ventes modernes avec les enchères par téléphone et surtout par Internet, n’arrivent pas à avoir le rythme pour être plaisantes à regarder.

 

Voilà, voilà …
Lionel. 

ça vous a plu ?

pour recevoir mes prochains articles... inscrivez-vous !
Publié par Philo dans Plat
Avez-vous pensé à vos pneus hiver ?

Avez-vous pensé à vos pneus hiver ?

Publié le
18 novembre 2022

Musique associée

Stéphan Eicher / Déjeuner en paix.

Avez-vous pensé à vos pneus hiver ?

Oui, je sais !

  • J’ai déjà parlé de la loi montagne le 10 Décembre 2020
  • les voitures anciennes ne sont pas les plus concernées,
  • vous pouvez habiter très loin des stations de sport d’hiver…

Depuis le 1er novembre et jusqu’au 31 mars, 48 départements Français sont concernés par la loi montagne.
Selon les cas, tout le département relève de la loi ou seulement quelques agglomérations.
Voici la liste des communes donnée par service-public.fr : 221022_liste_communes_equipements_hivernaux.xlsx (live.com)

Vous pouvez voir, par exemple, que des villages du Var et du Vaucluse sont concernés. A priori, ce ne sont pas deux départements auxquels on penserait pour l’obligation d’équipement de sa voiture.

A ce sujet, quels véhicules sont concernés ?

Tous les véhicules à quatre roues et plus (y compris les véhicules légers (voitures), utilitaires, camions, camping-car, autocars. Les trois roues sont donc exclues, vous pourrez rouler avec votre Morgan 3 Wheeler sans modification.

Qu’est-ce qu’il faut ?

  • des chaines ou des chaussettes sur au moins 2 roues motrices,
  • 4 pneus hiver marqués 3PMSF avec le petit logo représentant une montagne,
  • jusqu’au 31 Mars 2023 4 pneus hiver marqués M+S, M&S ou M.S. Ils ne seront donc plus autorisés à partir du 1er Novembre 2024.
  • Les pneus 4 saisons sont acceptés uniquement s’ils ont le marquage 3PMSF.

Les voitures équipées de pneus cloutés ne sont pas concernées.

Les sanctions ?

Tout comme l’année dernière, cette année (2022) rien n’est prévu, le but étant de faire de la sensibilisation et non de la répression.

Alors, vous êtes concernés ?

Peut-être. Par exemple si vous décidez d’aller à Montpellier depuis Clermont Ferrant en empruntant l’A75 qui passe par le viaduc de Millau. Vous traversez des départements réglementés et devez pouvoir montrer vos chaines ou chaussettes ou bien avoir des pneus hiver homologués.
Vous vous baladez dans le Var ? Vous pouvez très bien passer dans des villages concernés.

Comment savoir si vous devez être équipé ?

L’entrée et à la sortie de la “zone d’obligation d’équipement hivernal” sont indiqués par les nouveaux panneaux B59 et B59.


 

A vous de voir si vous êtes concernés.

 

Voilà, voilà…
Lionel.

ça vous a plu ?

pour recevoir mes prochains articles... inscrivez-vous !
Publié par Philo dans Plat
Améliorer la souplesse d’un moteur multi soupapes

Améliorer la souplesse d’un moteur multi soupapes

Publié le
11 novembre 2022

Musique associée

Texas / Everyday Now

Comment améliorer la souplesse d’un moteur multi soupapes ?

Voilà la question que se sont posés les ingénieurs depuis le milieu des années 70.

Voici un petit rappel de quelques dates

  • 1972, sortie de la Triumph Dolomite Sprint, première voiture de série multisoupapes
  • 1981 VAG France fait préparer des Golf GTI par Oettinger qui coiffera les cylindres d’une culasse à 16 soupapes.
  • 1986, la Ford Sierra peut être motorisée par le 4 cylindres 2 litres 16 soupapes turbo Cosworth
  • 1987, début de production de la 405 MI 16.
  • 1988, La Maserati biturbo bénéficie de deux culasses multisoupapes (24 en tout pour son V6)
  • 1989, Honda crée le système VTEC
  • 1992, la ZX est proposée avec un 2 litres 16 soupapes “ACAV” (tubulure à géométrie variable).
  • 1992, BMW sort le system Vanos sur la série 5 et la M3, qui crée un décalage de l’arbre à came d’admission
  • En 1995, La BMW M3 3.2l a un double VANOS, pour l’admission et l’échappement.

 

A priori, j’ai dû faire le tour principal des innovations liées aux moteurs multi soupapes.
Nous pouvons voir que chaque constructeur a essayé différentes techniques pour améliorer la souplesse. Souvent ces techniques peuvent se combiner.

Pour revenir sur les différents systèmes

Nous avons déjà vu avec le post sur les turbos que l’addition du turbo et des multi soupapes est un système utilisé depuis longtemps.
La première grande évolution vient de Honda avec son système VTEC. Chaque groupe de 2 soupapes peut être commandé par deux cames “normales” ou une seule plus grosse. Celle-ci permet d’avoir une levée de soupape plus importante et permet aussi d’avoir un temps d’ouverture différent (durée et calage). A faible régime, les deux cames poussent chacune une soupape. A haut régime, un système hydraulique permet à la grosse came de pousser les deux soupapes. Le système permet d’avoir un moteur rageur à haut régime, mais dont la faible cylindrée ne donne pas trop de souplesse.

Le groupe PSA, pour ne pas perdre trop de puissance avec la mise en place obligatoire des catalyseurs, a voulu utiliser un système simple à mettre en place, la tubulure à géométrie variable. En fonction du régime moteur, l’air passe dans une tubulure qui est plus ou moins longue, ce qui change la vitesse d’entrée dans la chambre de combustion et donc doit permettre d’amener de la souplesse à bas régime et de la puissance en haut.
Cela donne un gain, mais qui ne comble pas les pertes dues à la dépollution.

L’innovation vient de BMW

L’innovation suivante vient de BMW, qui va décaler un ou deux arbres à came en fonction du régime et de la charge du moteur.
Cette technique permet un réel gain de souplesse et d’avoir de la puissance à haut régime.
Enormement de constructeurs utilisent maintenant cette technologie pour des moteurs sportifs ou non.
Il est possible d’utiliser le déphasage des arbres à cames et une tubulure à géométrie variable. Je pense par exemple au V8 de la Ferrari Modena.

Sur les voitures modernes, les constructeurs panachent les différentes techniques et ajoutent même l’injection essence haute pression (directement dans la chambre de combustion).
Du coup, les moteurs peuvent être tellement performants que les voitures les plus sportives sont incapables de rouler sans un anti patinage (sauf à regarder la route par la vitre latérale à chaque accélération).
Dans les années 80, il était commun de dire qu’il n’était pas possible de faire passer plus de 200 chevaux sur les roues avant. Certains constructeurs sont restés en propulsion pour passer plus de puissance. Lorsque la puissance posait un problème, les ingénieurs prévoyaient des ponts autobloquants classiques Torsen ou à contrôle électronique, à l’avant ou à l’arrière.  Audi faisait des Quatro dès que la puissance de ses voitures montait.
Grâce à la gestion électronique (antipatinage, gestion de la transmission, ESP et autres), les constructeurs peuvent proposer des voitures avec des puissances inimaginables auparavant sur des voitures de série. Attention, si vous voulez désactiver les aides, prenez quelques années de cours de pilotage en compétition, cela vous permettra d’éviter de faire un demi-tour au premier virage.

 

Voilà, voilà …

 

 

Lionel.

ça vous a plu ?

pour recevoir mes prochains articles... inscrivez-vous !
Publié par Philo dans Plat
Multisoupapes

Multisoupapes

Publié le
4 novembre 2022

Musique associée

Jerry Lee Lewis / Sweet little sixteen

Améliorations moteur - Les multisoupapes

Après le turbo et le compresseur, voici une autre méthode pour améliorer le rendement du moteur, il s’agit des multisoupapes.
Lorsque l’on parle de multisoupapes, on pense à 3, 4 ou 5 soupapes par cylindre (je ne parle pas des moteurs de moto qui peuvent en avoir jusqu’à 8 par cylindre).
Le plus souvent, les moteurs de voiture multisoupapes ont 4 soupapes par cylindre soit deux d’admission et deux d’échappement.

Quel est le but des multisoupapes
Multisoupapes

©LV - Multisoupapes

De manière conventionnelle, un moteur 4 temps a deux soupapes par cylindre. Si vous voulez augmenter les performances du moteur, vous installez des soupapes plus grosses pour que l’air rentre mieux (vous avez une surface de passage plus importante pour le passage des gaz).
La taille des soupapes est limitée par la place dans la culasse. Si vous augmentez trop le diamètre des soupapes, elles finissent par se toucher. Pour continuer à augmenter la surface, il vaut mieux mettre deux petites soupapes plutôt qu’une grosse.
Donc les moteurs multisoupapes ont été développés pour augmenter les performances. Les premiers moteurs de série multisoupapes ont été monté sur des voitures sportives : Triumph Dolomite Sprint, Golf GTI 16S, 405 MI16…

Un moteur multisoupapes au début était caractérisé par une grande capacité à prendre des tours, mais avait un couple faible à bas régime.
L’augmentation de la surface de passage des gaz permettait d’améliorer le passage à haut régime, le moteur conservait un couple important à haut régime donc aussi une puissance importante.
Par exemple, chez Peugeot le moteur qui équipait les 205 et 309 GTI en 1900 cc développait 130 chevaux, alors que le moteur de la 405 MI16 en 1900 cc aussi développait 160 chevaux.

Multisoupapes

©LV - Multisoupapes

Par la suite, les constructeurs utilisèrent la capacité des moteurs multisoupapes à rentrer plus d’air pour faire des moteurs qui polluent moins, c’est à dire qui passent les normes anti pollutions plus restrictives.

Pour résumer, les moteurs multisoupapes peuvent être plus puissants en gardant un couple important à haut régime, au détriment du couple à bas régime (la souplesse).

Nous verrons ce que les constructeurs ont mis en place pour garder l’avantage des multisoupapes sans en avoir les inconvénients.

 

Voilà, voilà …

 

 

Lionel.

ça vous a plu ?

pour recevoir mes prochains articles... inscrivez-vous !
Publié par Philo dans Plat