Mois : juillet 2020

Contrôle des niveaux

Contrôle des niveaux

Publié le
30 juillet 2020

Musique associée

Midnight Oil / Beds are burning.

Contrôle des niveaux

Non, ce n’est pas une insulte Non, je ne vous prends pas pour des ignares
Je préfère revoir certaines bases et ne perdre personne.

Avant de vérifier les niveaux, il faut ouvrir le capot.
Si celui-ci est dur à ouvrir ou bloqué, faites-vous aider par quelqu’un qui appuiera sur le capot puis le soulèvera pendant que vous tirez sur la poignée. Cela ne suffit pas ? Soulevez-le à droite puis à gauche plusieurs fois. Si ce n’est toujours pas bon, poussez-le à droite et à gauche. Une des techniques devrait le décoincer.

Une fois en face du moteur, quels sont les points à vérifier ?

 

Le niveau d’huile moteur

huile moteurL’huile sert à lubrifier les différents organes du moteur qui sont en mouvement. Qui dit mouvement, dit frottement contre une autre partie. Deux pièces métalliques qui se frottent s’agressent, s’abrasent et s’échauffent jusquà la soudure. L’huile permet d’éviter cela. Il est même nécessaire d’avoir de l’huile sous pression pour créer à certains endroits un coussinet d’huile. Il permettra qu’il n’y ait pas de contact entre les pièces en mouvement (sur les paliers de vilebrequin, d’arbre à cames).
Moteur arrêté, tirez la jauge à huile. Nettoyez-la avec un chiffon et remettez-la dans son logement pour la tirer à nouveau. Le dépôt de l’huile doit se situer entre les deux repères de mini et de maxi.
Si vous êtes en dessous ou proche du mini, remettez de l’huile.
La quantité d’huile entre le mini et le maxi est en général d’un litre. contrôle de l'huile moteur

Il y a des voitures qui ont un système de lubrification un peu différent, dit à carter sec. L’huile au lieu d’être stockée dans le carter inférieur du moteur est stockée dans un carter séparé (dite bâche à huile). C’est le cas des Porsche 911, de la majorité des Ferrari, de certaines Lamborghini…
Une pompe à huile aspire l’huile retombant dans le carter inférieur (beaucoup plus plat que dans un moteur “classique”) et l’envoie dans un carter situé dans le compartiment moteur. L’avantage est que le carter inférieur est beaucoup plus petit. Il est du coup possible de positionner le moteur plus bas pour descendre le centre de gravité et ainsi améliorer la tenue de route de la voiture.

Le contrôle du niveau se fait alors huile chaude (80°) moteur tournant.

Ce sont des moteurs qui ont une grosse capacité d’huile, en général autour de 10 litres. Compte tenu de ce volume, la différence de niveau entre l’huile froide et chaude est importante. Il est fréquent que le niveau à froid soit quelques centimètres sous le mini pour être au maximum à chaud. Engine oil - Ferrari

Une consommation d’huile est normale et certains constructeurs vont jusqu’à considérer comme normale une consommation de 1 litre pour 1000 kilomètres.

Donc le contrôle est à faire régulièrement en fonction de la consommation de votre moteur.

Avant chaque utilisation et tous les 500 kilomètres si votre moteur consomme. Tous les 1000 ou 2000 kilomètres s’il ne consomme pas.

L’huile à ajouter est du type préconisé par le constructeur, mais je ferai une publication complète pour vous expliquer les différentes huiles moteur et comment les choisir.

 

Liquide de refroidissement

La majorité des moteurs sont refroidis par un liquide. Il se réchauffe dans le moteur en absorbant une partie de l’énergie calorifique générée par le fonctionnement du moteur et va se refroidir dans un radiateur situé à l’avant du moteur (dans la majorité des cas) grâce à l’air frais qui le traverse.
Ce liquide sert donc à transporter la chaleur du moteur vers l’extérieur de la voiture.

Liquide de refroidissementContrôlez votre niveau de liquide de refroidissement en même temps que votre niveau d’huile.

Attention le niveau est plutôt à contrôler à froid. A chaud la pression augmente dans le circuit et vous risquez de prendre une douche 80°) lors de l’ouverture du bouchon. Dans ce cas l’ouverture du bouchon doit se faire en deux temps. Le tourner jusqu’au premier cran pour laisser échapper la pression et lorsqu’il n’y a plus de pression, tourner le bouchon jusqu’au deuxième cran et le retirer.

Le bouchon peut être soit sur le radiateur directement soit sur un bocal appelé vase d’expansion.

Le niveau doit être entre le minimum et le maximum.Vase d'expension

S’il en manque, ajoutez du liquide de refroidissement (c’est un mélange d’eau distillée, d’anti gel et de produits lubrifiants. Ils permettent de préserver votre circuit de refroidissement et les organes tels que pompe à eau, clapets de chauffage et d’éviter la corrosion et l’entartrage du circuit).

Evitez de mettre de l’eau car cela risque d’entartrer votre circuit et favorise certaines réactions chimiques qui détériorent l’alu.Liquide de refroidissement

Une consommation de liquide de refroidissement n’est pas normale.

Soit vous avez un défaut d’étanchéité d’un organe (pompe à eau, joint, durite) soit la pression dans le circuit est trop élevée (souvent à cause d’une température trop élevée) et le surplus de pression s’échappe par un clapet situé sur le bouchon de remplissage.

Certains moteurs sont refroidis par air (certaines motos, les 2CV Citroën et dérivés utilisant le moteur 2 cylindres, les Porsche 911, les Fiat 500 (anciennes) …).
L’air passant sur des ailettes situées à l’extérieur du cylindre et de la culasse refroidissent ceux-ci. Pour les voitures, l’air est pulsé par un gros ventilateur (turbine).

 

L’huile de frein

Je suis la risée de bien des personnes quand j’appelle cet ingrédient huile de frein, car ils la nomment liquide de frein, Lookeed… Mais j’assume.

Quand vous appuyez sur la pédale de frein, le maître cylindre pousse de l’huile de frein dans un tuyau qui va aux étriers et/ou aux cylindres de frein pour pincer ou pousser des garnitures sur un disque ou un tambour et freiner la voiture.
C’est un liquide qui est utilisé, car il ne se comprime pas (par opposition à un gaz). Le circuit doit être entièrement rempli de ce liquide et ne doit pas avoir d’air. Avec l’usure des garnitures de frein, le volume de ce liquide doit augmenter puisqu’il faut compenser le déplacement des pistons des étriers et cylindres pour rattraper l’usure (j’expliquerai tout cela plus en détail dans une autre publication).
Donc il est nécessaire d’avoir une réserve de ce liquide pour compenser.
Ce liquide est dans un bocal, en général transparent pour visualiser le niveau.
Chose extraordinaire, ce niveau doit être entre le minimum et le maximum indiqué sur le bocal.
Une baisse du niveau entre le maxi et le mini est normal. Si le niveau se retrouve sous le mini, ce n’est plus normal, cela veux dire qu’il y a une fuite et qu’il faut la chercher. Si le bocal se vide, vous allez rentrer de l’air dans le circuit de commande et rapidement vous n’aurez plus de frein !
L’huile à mettre est de l’huile de commande de freins avec une norme DOT3, DOT4 ou DOT5 (attention la DOT5 n’est pas toujours compatible avec les autres huiles de frein). Je vous parlerai aussi des huiles de frein avec ou sans silicone.

Certaines voitures ont une commande d’embrayage hydraulique.

Le principe de fonctionnement est le même que pour les freins, l’huile est la même, dans certains cas, le bocal est le même, c’est à dire que l’on rempli le bocal d’huile de commande d’embrayage lorsque que l’on rempli le bocal d’huile de frein.
Dans d’autres cas, un bocal peut être séparé.

Pour les véhicules équipés d’une boite automatique, il est possible de contrôler le niveau sur les boites “anciennes” (avant 2000 à peu près) car elles sont équipées d’une jauge.

Le contrôle se fait moteur tournant, huile chaude (il faut rouler au moins 15 à 20 minutes pour que l’huile soit chaude.
Le niveau doit être entre le min et le max.
Une consommation de l’huile n’est pas normale et est le signe d’une fuite.
L’huile est de couleur rouge de type ATF, Dexon, Dextron. C’est la même huile que dans la direction assistée.

Si votre voiture a une assistance de direction, il y a de grandes chances qu’elle soit hydraulique (les plus récentes sont électriques). Une pompe met sous pression de l’huile, cette pression est utilisée pour assister la rotation de la direction en fonction de la difficulté.
L’huile est la même que pour la boîte automatique, dans un bocal particulier, le bouchon est équipé d’une jauge qui permet le contrôle du niveau.
Une consommation n’est pas normale, si le niveau baisse c’est qu’il y a une fuite.

Lave glace

Il ne nous reste plus que le lave glace comme fluide disponible sur la majorité des voitures.
Vous pouvez mettre dans votre bocal de lave glace : 

  • de l’eau, 
  • du liquide lave glace été (plus efficace pour décoller les moucherons, mais qui risque de geler) 
  • du lave glace hiver qui contient un antigel.

Batteries

Vous pouvez aussi contrôler le niveau de liquide dans certaines batteries. Il faut retirer les bouchons (3 pour une batterie 6 volts et 6 pour une batterie 12 volts).
Si vous n’avez pas de bouchon, c’est que vous n’avez pas besoin de contrôler le niveau.
Le liquide, l’électrolyte (mélange acide), est visible en regardant par le trou libéré par le bouchon pour chaque élément (3 ou 6). Le liquide doit recouvrir les plaques visibles à l’intérieur.

Attention une batterie dégage des gaz acides, surtout quand elle a fonctionné et vient d’être rechargée. Ces gaz sont très inflammables, si vous approchez une flamme, vous risquer de provoquer une explosion.

 

Certaines voitures peuvent avoir des dispositifs utilisant des huiles spécifiques pour les suspensions, les contrôles de stabilité…
Les plus connues sont les Citroën utilisant de l’huile LHM pour les suspensions et la commande de frein de la voiture.
Les Rolls utilisent aussi, en fonction des années, des huiles de frein et suspension particulières (RR363).
Quant aux voitures modernes, elles sont de grandes utilisatrices d’assistances hydrauliques avec des spécificités bien particulières.

Nous verrons plus tard comment choisir ces fluides en évitant les risques de confusion, car je vais m’arrêter là pour le moment.

 

Voilà voilà,

 

Lionel. 

pour recevoir des nouvelles...

inscrivez-vous !
Publié par Philo dans Plat, 2 commentaires
Vacances

Vacances

Publié le
23 juillet 2020

Musique associée

Beach boys / Good Vibrations.

Vacances

Pour cette période estivale où beaucoup de personnes sont en vacances, je vais vous parler du réglage du jeu aux soupapes avec des poussoirs hydrauliques.

Ca y est c’est fait.

Oui, les poussoirs hydrauliques ne se règlent pas, ils se règlent tout seul.

Bonne vacances à vous.

 

Voilà, voilà.

 

Lionel.

pour recevoir des nouvelles...

inscrivez-vous !
Publié par Philo dans Plat, 6 commentaires
Le jeu aux soupapes

Le jeu aux soupapes

Publié le
15 juillet 2020

Musique associée

Metallica / Nothing else matters.

Le réglage du jeu aux soupapes, c’est la base de tout réglage.

Le jeu aux soupapes

Ah  bon, il y a un jeu aux soupapes et ça sert à quelque chose ? Et ça se règle ?

Trois fois oui.

Lorsque l’on parle de jeu aux soupapes, on parle du jeu entre la queue de soupape et l’organe qui va pousser la soupape. Cet organe peut être soit un culbuteur soit directement l’arbre à cames.
Pour garantir la fermeture parfaite de la soupape il ne faut pas que le culbuteur ou l’arbre à cames effleure ou touche la queue de soupape pendant la période de fermeture de la soupape.
Donc pour être sûr de ne pas du tout pousser, il faut laisser un jeu.
Ce jeu doit tenir compte de la différence de dilatation des pièces intervenant (soupapes, culasse, culbuteurs et tiges de culbuteurs…)
Certains constructeurs demandent de faire le réglage avec le moteur chaud et d’autres avec le moteur froid.

Le jeu se mesure avec un jeu de cales d’épaisseur entre la queue de soupape et le culbuteur ou l’arbre à cames quand la came est à son épaisseur minimum (on dit en dos de came).
Il faut faire le contrôle et l’éventuel réglage sur toutes les soupapes.

Le jeu aux soupapes : trois méthodes

Dans les trois cas, il faut avoir accès aux queues de soupapes. Il faut donc déposer le cache culbuteurs ou le cache arbre à cames.

Pour la petite histoire, un client me dit un jour que j’utilise souvent des noms “bizarres”. Sur sa voiture je parlais de cache arbre à cames (Lotus Elan S4) et lui connaissait le nom de cache culbuteurs. Je lui ai simplement expliqué que je voulais pas utiliser le terme de cache culbuteurs pour sa voiture puisqu’elle n’avait pas de culbuteurs mais des arbres à cames avec une attaque directe des soupapes. Donc le cache, cache ce qu’il peut : les culbuteurs ou les arbres à cames.

La méthode dite de la bascule

Faites tourner le moteur (soit directement avec une clé en tournant le vilebrequin, soit en mettant la 4ème ou la 5ème vitesse et en avançant la voiture, soit pour une traction, en mettant la 4 ou la 5, en levant une roue avant et en la faisant tourner) jusqu’à avoir les soupapes d’un cylindre en bascule.

Vous vous souvenez ? Durant le cycle à 4 temps et un multi cylindres (avec un nombre pair de cylindres), lorsque vous avez un cylindre au point mort haut en compression, vous avez aussi un autre cylindre au point mort haut en fin d’échappement et début d’admission.

Si on prends un 4 cylindres, lorsque le premier cylindre est au point mort haut prêt à “allumer”, le cylindre 4 est alors en “bascule”. C’est à dire que très rapidement en faisant tourner le moteur, on va voir la soupape d’échappement se fermer et la soupape d’admission s’ouvrir. Si on s’arrête au moment où la soupape d’échappement et celle d’admission ont la même ouverture, on est autour du point mort haut. Le cylindre opposé lui est en fin de compression. Au moment où on a la certitude que les deux soupapes doivent être complètement fermées (donc les lobes des arbres à cames au minimum de leurs hauteur) le moteur est idéalement positionné pour faire le contrôle du jeu.

On contrôle le jeu en passant une cale de l’épaisseur préconisée par le constructeur entre la queue de soupape et le culbuteur ou l’arbre à came.

 

épaisseur entre la queue de soupape et le culbuteur

Si le jeu n’est pas bon, dans le cas d’un culbuteur, on règle le jeu. Dans le cas d’un arbre à cames à attaque directe, on note le jeu exacte.
Puis on peut passer au cylindre suivant en faisant tourner le moteur.
Après avoir réglé le cylindre 1 (cylindre 4 en bascule) on va pouvoir régler le cylindre 3 (avec le 2 en bascule) et le cylindre 4 et finir avec le 2. Bien entendu avec un ordre d’allumage de 1342.

AaC Latéral

AaC Latéral

La méthode dite Peugeot

Vous allez faire tourner le moteur pour que la soupape d’échappement du cylindre 1 soit entièrement ouverte (la came pousse la soupape). Vous contrôlerez ou règlerez alors la soupape :

d’échappement entièrement ouverte
d’admission à règler
d’échappement à règler
1
3
4
3
4
2
4
2
1
2
1
3
Enfin, la méthode British Leyland

Vous mettez la première soupape en pleine ouverture et vous réglez la soupape symétrique par rapport au milieu du moteur (la 8 pour un 4 cylindres, la 12 pour un 6 en ligne). Vous faites tourner le moteur pour ouvrir entièrement la soupape suivante et réglez la symétrique et ainsi de suite.

Soupape entièrement enfoncée
Soupape à règler
Somme
1
8
9
3
6
9
2
7
9
5
4
9
6
3
9
8
1
9
4
5
9
7
2
9
méthode British Leyland

Dans le cas d’un moteur avec des culbuteurs, vous pouvez faire le réglage directement car du côté de la tige de culbuteur ou de la soupape, vous avez une vis avec un contre écrou pour faire le réglage.

Dans le cas d’un arbre à cames avec attaque directe de la soupape, il y a un poussoir entre l’arbre à came et la soupape. Ce poussoir a une pastille d’une certaine épaisseur permettant le réglage. Si la pastille est au dessus du poussoir, il peut être possible de la retirer en poussant le poussoir avec un outil et faire glisser la pastille. Si la pastille est sous le poussoir, il y a l’obligation de retirer l’arbre à cames pour déposer le poussoir et retirer la pastille.
Dans ce cas, il est nécessaire de noter le jeu exact pour chaque soupape, déposer l’arbre à cames, mesurer l’épaisseur des pastilles des soupapes devant être réglées et choisir une pastille de l’épaisseur souhaitée.
Exemple : votre jeu doit être entre 0,30 et 0,35 mm, vous mesurez un jeu de 0,25, la pastille que vous retirez pour cette soupape mesure 4.05 mm, il vous faudra la remplacer par une pastille de 3.95 à 4.0 mm.

Une fois votre réglage fait, vous changez le joint de votre cache culbuteur ou arbre à cames et vous le remontez.

 

Pourquoi faire un réglage du jeu aux soupapes ?

Quand vous avez un manque de compression sur un ou plusieurs cylindres. Si vos soupapes sont bridées, et qu’elles restent toujours un tout petit peu ouvertes, vous avez une fuite de pression par la soupape si :

  • votre moteur a un manque de compression à chaud (pour les mêmes raisons que ci-dessus).
  • les culbuteurs font du bruit (trop de jeu).
  • vous faites une mise au point du moteur.

 

Concernant le bruit du jeu aux soupapes, il faut se souvenir que c’est comme avec les enfants. C’est quand il n’y a plus de bruit, qu’il faut rapidement s’inquiéter.

 

Voilà, voilà.

 

Lionel.

pour recevoir des nouvelles...

inscrivez-vous !
AaC entête culbuteurs

AaC entête culbuteurs

AaC entête direct

AaC entête direct

Publié par Philo dans Plat, 10 commentaires
La distribution

La distribution

Publié le
8 juillet 2020

Musique associée

Muse / Endlessly.

Pour la survie du moteur, il serait effectivement préférable que la distribution soit sans fin.

La distribution

Définition : le terme distribution peut fourvoyer un novice de la mécanique, car dans le terme distribution, on peut sous entendre “donner à” et d’avantage penser à l’allumage. Or, que nenni, la distribution concerne la distribution des temps du moteur à 4 temps.

Donc les éléments qui constituent la distribution sont : la courroie ou la chaîne (ou les pignons) de distribution, l’arbre à cames et les soupapes. Car ce sont eux qui vont distribuer les différentes phases du mouvement en ouvrant et fermant les soupapes. 

Les éléments que j’ai cités ne sont pas les seuls constituant la distribution, mais je voulais dans un premier temps simplifier.

Les soupapes d’admission s’ouvrent pour laisser passer l’air frais mélangé d’essence.

Les soupapes d’échappement s’ouvrent pour laisser passer les gaz d’échappement.

Ceci pour chaque cylindre dans l’ordre défini (cf “l’ordre d’allumage”).

Donc chaque cylindre a au minimum 2 soupapes (il peut y en avoir 3,4 5…), en général une grosse pour l’admission et une petite pour l’échappement. L’échappement étant plus facile, car les gaz sont encore sous pression et le piston pousse les gaz.

Les soupapes sont ouvertes par l’arbre à cames. Il peut être situé à plusieurs endroits.

Sur certains “vieux” moteurs, jusque dans les années 1930, certaines culasses avaient les soupapes sur le cô (dites latérales) et actionnées directement par l’arbre à cames. L’inconvénient était que la chambre de combustion était grosse et pas d’une forme optimum pour la combustion.

Les soupapes sont maintenant dans le haut de la culasse, mais avec encore plusieurs possibilités.

L’arbre à cames peut toujours être positionné sur le côté du bloc (dit arbre à cames latéral), la levée des lobes de l’arbre est transmis par des tiges de culbuteurs et la soupapes poussée par des culbuteurs.

L’arbre à came peut être au centre du V pour un moteur en … V.

Ensuite, l’arbre à came a été positionné dans la culasse (dit arbre à cames en tête) et transmet son mouvement soit par l’intermédiaire de culbuteurs soit avec une attaque directe (les lobes poussent un poussoir qui lui-même ouvre la soupape. Le poussoir permet aussi le réglage du jeux aux soupapes).

L’arbre à cames est entraîné par une chaîne, une courroie à dents ou dans certains cas très rares par une cascade de pignons.

Dans le cas d’une courroie, c’est une courroie crantée, car il ne doit y avoir aucun glissement. Le phasage doit impérativement rester le même.

La chaîne ou la courroie sont qualifiées de distribution.

Un tendeur permet de conserver une tension optimale pendant toute la durée de vie du système.

En générale, les chaînes de distribution ne sont pas à remplacer.

Les courroies ont une périodicité de remplacement préconisée. En général un kilométrage et une date choisis par le constructeur. La courroie est à changer au premier terme échu.

Vous vous souvenez, le cycle complet du moteur se fait sur deux tours de vilebrequin. Donc pendant ces deux tours, l’arbre à cames doit faire seulement un tour (pour distribuer toutes les périodes).

Pour permettre cela, la poulie d’arbre à cames a deux fois plus de dents que celle du vilebrequin et donc, l’arbre à cames tourne à la moitié de la vitesse du vilebrequin.

 

Voilà, voilà.

 

Maintenant que nous avons vu la distribution, nous pourrons voir le réglage du jeux aux soupapes.

pour recevoir des nouvelles...

inscrivez-vous !
Publié par Philo dans Plat, 0 commentaire
Lexique

Lexique

Publié le
2 juillet 2020

Musique associée

David Bowie / Absolute beginners.

Ce lexique sert à vous donner une explication ou une image du nom de pièces.
Certains organes ont aussi un surnom en mécanique. Souvent car la marque dominante est donnée pour désigner cet objet. Exactement comme pour le Frigidaire et la mobylette.
Dans d’autre cas, il est possible de donner plusieurs noms, plus ou moins officiels, au même objet. Enfin, il peut y avoir des noms ou surnoms apparus dans les ateliers ou chez les amateurs. Mais aussi des expressions.
En voici quelques uns...

Allumage –

Allumeur

supporte le rupteur, le condensateur, la tête d’allumeur, permet d’avoir l’avance à l’allumage.

 

Tête d’allumage

Supporte les fils de bougies.

 

Doigt d’allumage

distribue le courant vers les différents plots de la tête d’allumage.

 

Faisceau d’allumage

convoie le courant de la tête d’allumage aux bougies.

 

Bougie

crée un arc électrique entre ses électrodes, lorsque qu’elle est traversée par un courant électrique, amorçant la combustion dans le cylindre.

Allumage

Moteur –

Bloc moteur

Carter moteur, vilebrequin, bielles, pistons, culasses et les caches.

 

Vilebrequin

Transforme le mouvement alternatif linéaire du piston en mouvement de rotation.

 

Bielle

Fait la liaison entre le piston et le vilebrequin.

 

Piston

Coulisse dans le cylindre, récupère la force issue de la combustion

 

Culasse

fait l’étanchéité en haut du ou des cylindres, loge les soupapes, la bougie et éventuellement les ou l’arbre à cames.

Pièces du moteur

Rupteur

pièce de l’allumeur qui crée un courant discontinu et va déclencher à son ouverture la décharge de la bobine dans la bougie.

 

Condensateur

inséparable du rupteur, il emmagasine le courant “parasite” créé lors de l’ouverture du rupteur pour le restituer en fin de décharge de la bobine.

Noms utilisés et noms "officiels"

Nom utilisé
Nom “officiel”
Lookeed
Huile ou liquide de frein
Ferrodo
Plaquettes de frein anciennement appelé patins de frein
Vis platinées
Rupteur
Tête de delco
Tête d’allumeur. Delco est une marque fabriquant des pièces.

Expressions

Tige de 8
Cigarette
Branlette
Extracteur à inertie
Daracq
Marteau
Féraille à ferrer le lapins
acier de mauvaise qualité
Féraille à ferrer les moineaux
acier de très mauvaise qualité
PQ d’éléphant
papier essuie main

Vous pouvez toujours les chercher...

(au mieux vous croiserez un apprentis qui les cherche encore... !)

 

Marteau à bomber le verre

Lime à épaissir

La boîte à étincelles

Publié par Philo dans Plat, 3 commentaires